Bannière CHAMPIONNAT STOCK-CAR CANADIEN

NOUVELLES:

FAITS SAILLANTS 7E MANCHE - CHAMPIONNAT 2018

Par: CSCC LMS | 2018-08-31

Laval, QC – Le Championnat de Stock-Car Canadien (CSCC) sera en piste pour la quatrième et dernière fois cette saison à l’Autodrome Montmagny, alors que sera disputée la 7e manche du championnat 2018, le 1 septembre.

L’ÉPREUVE

· 24 compétiteurs ont confirmé leur participation pour cette course de 200 tours. En plus des vedettes participant à « temps plein » au Championnat SCC, s’ajoutent : Marco Bilodeau (75QC), Steve Côté (1QC), Samuel Charland (41SC), Dany Gariépy (37QC), Alexandre Tardif (21QC) et Donald Theetge (80QC).

· L’épreuve sera ponctuée d’un arrêt obligatoire entre les tours 74 et 90 pour effectuer le plein d’essence de façon sécuritaire. Lors de cet arrêt, uniquement le ravitaillement en essence sera permis. L’ordre des voitures demeurera inchangé.

· Les puits seront « ouvert » ou « fermé » (comme en NASCAR Monster Energy Cup). Dès que le drapeau jaune est déployé, les puits sont automatiquement fermés et il faudra attendre le signal, un drapeau vert du signaleur sur la ligne arrière, pour pouvoir accéder à sa « pit box ».

· Les voitures qui souhaitent visiter les puits sous neutralisation devront maintenir leurs positions à la file indienne jusqu’à la ligne départ-arrivée. Une fois rendu là, ils adopteront la ligne de course intérieure et pourront avancer jusqu’à la hauteur du meneur, sans tout de fois dépasser les voitures qui optent aussi à visiter les puits qui sont devant elle.

· Il s’agit d’une course à 6 pneus. C’est-à-dire que les équipes peuvent faire l’achat de 4, 5 ou 6 pneus pour parcourir la distance. Dans l’éventualité où les équipes optent pour changer des pneumatiques, ils peuvent le faire à tout moment, sur le vert ou sur le jaune. Toutefois, si le ravitaillement se fait lors d’un jaune, aucun gain de positions ne sera possible dans les puits. Les voitures sortiront dans l’ordre identique à celui lorsqu’ils ont entrés dans les puits; à l’exception de ceux qui optent d’aussi mécaniser leurs voitures qui seront placé, toujours dans l’ordre, mais derrière le groupe de voitures ayant pris des pneus.

LE TOP-5 AU CLASSEMENT

Le coloré Dany Trépanier est au sommet du classement des pilotes et des propriétaires avec une avance de 76 points de championnat sur son plus proche rival. Trépanier qui a signé une victoire lors de l’épreuve d’ouverture à St-Eustache, a enregistré une 2e, 3e et 4e à Montmagny. Il voudra certainement consolider sont avance pour se présenter à St-Eustache avec le championnat en poche et signer un deuxième titre de champion en carrière.

Jonathan Bouvrette, le champion 2017, arrive à l’Autodrome Montmagny au 2e rang du classement. Si sa saison en CSCC n’a pas le lustre de celle de l’an dernier, il vient de remporter l’épreuve LMS la plus lucrative au Québec cet été, aussi, lors de la dernière épreuve à Montmagny (21 juillet) Bouvrette avait monté sur la 3e marche du podium. Ce dernier se doit d’avoir une journée parfaite pour demeurer dans la course au titre de champion.

Martin Goulet Jr est au troisième rang du classement à 3 points de Bouvrette et 79 points de Trépanier. Il a le vent dans les voiles. Terminant 2e à Montmagny (21 juillet) et remportant la prestigieuse épreuve le Concorde 41 présenté par Festidrag.tv dans le cadre du Grand Prix de Trois-Rivières. Sa deuxième en carrière.

Mathieu Kingsbury a terminé deuxième dans le Concorde 41 pour signer son premier podium dans la catégorie de voiture LMS. Quatrième au classement avec 602 points, il est au plus fort de la course au titre de champion. Ce qui rend encore plus remarquable cette performance, Kingsbury, en est à seulement sa deuxième saison en LMS.

Jean-François Déry est l’homme à battre cette saison. Le champion de 2013, a remporté 3 victoires consécutives cette saison, dont deux à Montmagny. Saura-t-il répéter l’exploit? Malgré un départ en moins en poche, Déry est cinquième au classement avec ses 592 points.

LES AUTRES PILOTES À SURVEILLER

Le champion de 2006 et de 2009 Donald Theetge sera en piste pour une dernière fois derrière le volant de sont LMS, puisqu’il sera en NASCAR Pinty’s lors de la 8e manche. Theetge a remporté une épreuve à Montmagny en juin et se produira devant sont public, il sera donc un sérieux prétendant à la victoire.

Marc-André Cliche qui a démontré beaucoup de vitesse lors des deux visites à Montmagny terminant 8e et 5e. Le 25 juin dernier, il avait roulé top-3 presque toute l’épreuve, mais à la dernière relance avait glissé au 5e rang. À Trois-Rivières Marc-André est parti de la pole mais n’avait pas été en mesure de compléter l’épreuve dû à un bris mécanique.

Maxime Gauvreau fera un deuxième départ en CSCC. L’actuel meneur du classement provincial du Québec de la NASCAR Hometracks profite d’un weekend de relâche pour venir tenter sa chance dans cette épreuve de longue distance avec l’élite des pilotes LMS.

Samuel Charland a connu de grands succès dans la classe LMS, mais en sera à seulement sont troisième départ en carrière avec le CSCC. Il avait participé à une épreuve en 2016 et a participé à celle du Grand Prix de Trois-Rivières, où malheureusement eu un bris de moteur.

Alex Guénette s’est vu confier le volant de la voiture 48QC pour l’épreuve de Montmagny par les frères Larue. Il remplace Pier-Luc Ouellette qui a connu un weekend désastreux à Trois-Rivières avec deux bris de moteurs. Guénette fait un retour en LMS après avoir participé en NASCAR Pinty’s, NASCAR Camping World Trucks et quelques départs en Super Late. Guénette qui souhaite revenir à la compétition à temps plein, espère qu’une bonne performance lui permettra de consacré sont futur.

LES INSCRITS :